Caméra café : le coaching

Caméra café est une mini-série (5 minutes par épisode) diffusée il y a quelques années sur M6. Le concept existe dans d’autres pays (l’Espagne notamment). On peut trouver en ligne les épisodes sur http://www.cameracafe-tv.com et parfois sur Youtube.
Cette série d’humour caricature les relations dans le monde du travail. C’est l’occasion de parler de l’entreprise en France. C’est aussi de bons documents pour aborder la langue orale (phonétique, argot…).

video
Suivez le lien !
cameracafe
lecon
Je vous propose ici la transcription de l’épisode 96 de la saison 7 sur le coaching et les formations en entreprise. Je l’utilise avec des B2 voire des C1. C’est aussi un bon moment « détente » en cours de français des affaires ou professionnel. Écrivez-moi si vous souhaitez recevoir le cours dans son intégralité.
transcription
– Ah!ah! Qu’est c’que tu me fais marrer quand t’essaies d’écrire. Qu’est c’que tu fous ?
– C’est la direction qui veut me forcer à me faire faire un stage de français comme quoi j’aurais des lagunes. Alors je rédactionne un petit mot chiadé pour montrer que pas plus qu’un autre moi j’ai besoin d’être formaturé.
– Wahoo… Ceci dit, les formations, c’est un acquis social. Moi, j’me suis battu au sein de la boite pour les obtenir.
– Bon, eh Vevert, je bosse là. D’ailleurs, « formation », un « s » ou deux « s » ?
– ‘Fin un « t » Jean-Claude.
– Non mais Vevert déconne pas là ! C’est pas le moment, sois sérieux ! « ç » heureusement, ça me revient !
– Bien joué. Alors ?
– F A U R M E R C cédille I O N T
– Bien, nous sommes réunis ce matin pour une séance de coaching. Il s’agit d’apprendre à maitriser nos émotions, car je le rappelle à tous : ce ne sont pas les autres qui me stressent mais c’est moi qui suis responsable de mon stress. On répète.
– Ce ne sont pas les autres qui me stressent mais c’est moi qui suis responsable de mon stress.
– Très bien. Alors, j’aimerais que chacun de vous me dise ce qu’il attend de cette séance. Euh… Maeva.
– Bin disons qu’en ce moment on a beaucoup de travail alors quand j’ai vu le stage, j’ai pensé que ça me reposerait.
– Ok, je note beaucoup de travail.
– Serge, à « beaucoup » t’as oublié le « p ». Oh! La faute.
– C’est vrai Sylvain. Mais comme vous le voyez je maitrise mes émotions et je gère cette réflexion très désagréable de Sylvain qui va me dire ce qu’il fait là.
– Bin comme Maeva était inscrite, je trouvais ça sympa de se retrouver quoi.
– Ok, « sympa ». A toi, Jean-Claude.
– Enfin Serge, fais pas l’innocent. Tu sais très bien que la direction qui m’a inscrit à ce stage de merde. Moi, mes émotions, je les réserve pour ces dames. Ce stage, c’est de la branlette intellectuelle.
– D’accord. Je note : soumission à la direction et recherche de séduction. Soumission, séduction.
– Et aussi branlette intellectuelle.
– Oui, bin là, y pas la place.
– Bien, nous allons essayer de sentir nos émotions maintenant. Maeva par exemple, qu’est-ce que tu sens là ?
– Ton haleine, Serge. Tu as mangé de l’ail ou tu as un problème gastrique ?
– Tu tapes du saladier. Fais voir. T’as les dents creuses ?
– On verra ça plus tard. Tiens, Jean-Claude, qu’est-ce que tu sens là.
– Moi, j’me sens assiégé par la connerie, c’est ça qui me stresse.
– Non, ce ne sont pas les autres qui te stressent, c’est toi qui es responsable de ton stress.
– Fais gaffe parce que moi je vais te stresser à coup de latte.
– Jean-Claude, Jean-Claude, tu devrais essayer d’entourer tes reproches par deux compliments. Tu vois, histoire de réchauffer l’ambiance. Par exemple, « oh! Tu as un joli costume. C’est énervant quand tu reprends les autres. T’as l’air en forme. Vas-y, essaie Jean-Claude.
– Mes couilles.
– Serge, je peux essayer de réchauffer l’atmosphère ?
– Oui oui.
– Sylvain, tu es très élégant. Tu es trop timide avec les femmes. Je t’apprécie beaucoup.
– Merci Maeva, c’est très sympathique, mais Serge, je je… j’m’en prends plein la tête pendant ce stage.
-Non, Sylvain, ce ne sont pas les autres qui te stressent mais c’est toi qui es responsable de ta propre connerie. J’aime beaucoup ta coupe de cheveux. Tu sens bon. Petite bite.
– Bien, bravo Jean-Claude.
– Bon c’est à moi de réchauffer l’ambiance. Alors, Jean-Claude, t’as un beau costume…
– On a plus l’temps, on a plus l’temps. On va passer tout de suite la deuxième étape : l’esprit d’équipe. Et pour ça, j’ai préparé un pique-nique que nous allons partager ensemble !
– A 10h du matin…
-J’t’adore ! Ta gueule !
– Attends, Serge, c’est toi qui a fait les sandwichs ?
– Oui.
– Ça part pas d’un mauvais sentiment mais c’est une punition. Bon ça se termine quand ce stage, là ?
– Tout compte fait, j’ai beaucoup de travail, hein. Je vais pas trop trainer.
– C’est marrant, on dirait qui sont fourrés au goudron.
– Jean-Claude, tu es un bon commercial. Arrête de faire chier. T’as une chouette gourmette.
– Jean-Claude, t’as un beau costume. Tu, tu…
– Fais gaffe parce que je vais te le faire bouffer direct moi…
– Putain, allez vous faire foutre bande de psychopathes asociaux… médiocrité… et venez pas me faire chier !… J’vous aime !
– Bon, bin, j’vous paie l’apéro au Balto ?
– Un kir.
Jean-Claude, t’as un chouette costume. J’oublirai jamais ce que tu as dit. T’as un cœur d’or.
– Serge, tu es très élégant. Peux-tu me signer cette convention de stage de merde qui ferait très bien dans mon CV, je te serai éternellement reconnaissant.
– Va te faire foutre !
– Eh ! Mais t’as pas dit les deux compliments ! Eh ! Serge, attends, t’es sûr qu’il est agréé convention collective ce stage ? Eh ! Mais qu’est-ce que tu fais avec cette hache d’incendie ? Elle est très jolie, certes mais je vois qu’elle est très tranchante. Aurais-tu la délicatesse de la reposer tout doucement. Tu as des yeux de fou, Serge.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s